Les ailes du partage : s'envoler pour mieux rêver.

« Si quiconque devait obtenir des ailes et voler jusqu’au sommet du ciel, enfin il comprendrait entièrement le monde dans lequel il vit. » Socrate.

Dits « en difficulté d’insertion », ils cherchent leurs voies et préparent leur vie future. Ces jeunes viennent de Lormont, Bassens, Cenon, Carbon-Blanc ou encore Sainte-Eulalie. Pour explorer différentes options, il faut parfois prendre de la hauteur. C’est ce qu’ils ont fait. Littéralement.

 

Ailes du partage 7.JPG

En effet, ce samedi 12 octobre à l’aérodrome de Léognan, 8 jeunes accompagnés par nos soins ont eu l’occasion de planer au-dessus de nos têtes. Une parenthèse enchantée d’une vingtaine de minutes durant laquelle ils ont pu voler en planeur ou ULM et ainsi rompre avec le quotidien. Cette opportunité, nous la devons au projet « les ailes du partage » porté par l’association « Les citoyens du ciel ». Elle œuvre depuis 13 ans, entre autre, pour l’égalité des chances.

Mickaël et Laura font partie des 8 heureux élus, ils nous racontent cette expérience :

 

Pourquoi étiez-vous intéressés par cette expérience ?

Laura : « Je voulais voler depuis toute petite, c’était comme un rêve. Il est devenu réalité ».

Mickaël : « Il se trouve que mon métier rêvé est pilote d’hélicoptère. Je veux rentrer dans l’armée depuis longtemps, ce métier est mon premier choix ! Quand on m’a proposé d’y participer, je me suis dit que je pourrais affronter des craintes ou des peurs, un peu pour me tester. »

Vous étiez déjà montés dans un avion avant ce week-end ?

Laura : « C’était la première fois pour moi, j’avais déjà fait du parapente, mais ce n’est pas pareil. »

Mickaël : « C’était ma première fois à moi aussi. Comme j’ai parlé de mon projet au moniteur, il m’a même laissé piloter ! »

Ailes du partage 11.jpg

 

Comment ça s’est passé sur place ?

Laura : « Nous nous sommes présentés à l’accueil. On nous a donné des consignes de sécurité, on a dû remplir une carte d’embarquement pour la donner au pilote. A l’embarquement je n’étais pas du tout stressée. »

Mickaël : « Les moniteurs étaient très attentionnés. Un peu la boule au ventre au décollage quand même, après c’est passé tout seul et c’était incroyable. »

Alors justement, comment c’était là-haut ?

Laura : « Le vol s’est très bien passé, on pouvait voir les différentes villes autour, même le château de La Brède ! C’est tout petit de là-haut, on dirait une maison de poupée ! »

Mickaël : « C’était top de voir la terre depuis le ciel. On est dans un autre monde. »

Pour conclure, comment vous décrivez cette expérience ?

Laura : « Exceptionnel. Unique. Beau. »

Mickaël : « Inoubliable. Incroyable. »

Ailes du partage 12.jpg

 

Il n’est pas exagéré de dire que les 6 autres jeunes que nous avons accompagnés sont du même avis. Tous se sont amusés et sortent grandis d’une expérience comme celle-là. A l’image de Mickaël qui a confirmé son projet de rentrer dans l’armée de l’air. Nous tenons encore une fois à remercier les Citoyens du Ciel et l’association aéronautique Planeurs de Bordeaux Montesquieu d’avoir donné cette chance à nos jeunes !

Imprimer